StandardCouleursLégendeBibliographieRecherche de pedigrees

 

 Un mot peut résumer le caractère du Birman : E-QUI-LI-BRE !

Bien sûr, chaque individu a son tempérament particulier, mais la race a ses grandes tendances, communes à tous les Birmans.

Ni indifférent ni pot-de-colle, le Birman est très facile à vivre. Attaché à son «humain» (ne parlons pas de «maître» ici !), il est pacifique et amical. Même avec les petits enfants, jamais un coup de griffe : lorsque le Birman en a assez, il s'en va, tout simplement, et revient un peu plus tard ! Envers les inconnus, il se montre d'une indifférence courtoise : il veut bien dire bonjour, mais pas de familiarités s'il vous plaît !

Il a un peu de la vivacité du Siamois, un peu de la nonchalance du Persan. Le Birman vit très bien en appartement, mais si vous avez un jardin, sachez que c'est un «vrai» chat, sportif et chasseur.

Intelligent et affectueux, il s'adapte sans problème aux situations nouvelles : déménagement, arrivée d'un bébé dans la famille, arrivée d'un autre animal,...

Le Birman est souvent « bavard ». Heureusement, il a une voix douce et mélodieuse

Sa fourrure soyeuse ne s'emmêle pas (ou rarement !) : un brossage une ou deux fois par mois suffit pour un chat qui ne sort pas en exposition.

A savoir : le mâle (surtout quand il est castré) est souvent plus câlin et plus tendre que la femelle, un tantinet plus indépendante.

Si vous envisagez d'accueillir chez vous un Birman, n'hésitez plus ! Ce chat de rêve vous apportera un bonheur immense.

 

 

Article sur le Chat Sacré de Birmanie paru sur le site Aniwa.com et écrit par Catherine Bastide-Costes :

 

Sacré de Birmanie : gros plan sur un succès bien français

Avec ses grands yeux bleus, sa fourrure opulente et sa couleur de Siamois gantée de blanc, le Sacré de Birmanie ou Birman est une des chats de race les plus populaires. A la fois rassurant et raffiné, il remporte de nombreux suffrages tant en France qu'à l'étranger : depuis ses premières apparitions dans les années 1920, sa cote d'amour n'a jamais faibli. On le dit originaire de Birmanie. Pourtant le Birman est une création purement française. Gros plan sur ce succès français.


La légende de Sinh

La couleur unique du Birman est à l'origine d'une très jolie légende. A des siècles de nous, un moine très pieux vivait dans un temple construit par le peuple Kmer en l'honneur de Tsun-Kyan-Kse, une déesse d'or aux yeux saphir. Ce moine, nommé Mun-Ha, priait en compagnie de Sinh, un chat de temple blanc aux yeux jaunes. Une nuit, des pillards attaquèrent le temple et assassinèrent le pauvre moine. Durant l'agonie de son cher maître, Sinh sauta sur sa chevelure argentée, le regard plongé dans celui de la statue de Stun-Kyan-Kse. Le miracle advint alors : la fourrure de Sinh pris la couleur de l'or, tandis que ses pattes se coloraient en brun comme la terre. Ses yeux devinrent bleu saphir comme ceux de la déesse. Seuls ses pieds restèrent tout blanc, comme les cheveux du moine et en souvenir du coeur pur de ce dernier. Si dure fut la douleur de Sinh d'avoir perdu son maître qu'il refusa de se nourrir et mourut sept jours plus tard. Le lendemain, les 100 autres chats du temple subirent les mêmes transformations que Sinh. Il pénétrèrent alors dans l'enceinte sacrée et entourèrent un jeune moine pour le désigner comme le successeur de Mun-Ha.


Un peu d'histoire

Birman bleu point

On dit parfois que l'histoire des chats Sacrés de Birmanie a rejoint la légende quand deux occidentaux, Auguste Pavie et le Major Gordon Russell ramenèrent un couple de Birmans en Europe dans les années 20. Pourtant, on ne trouve guère de trace de ces deux chats et il est fort probable qu'une mésalliance entre un Siamois ganté et un Persan soit à l'origine de la race. Quoiqu'il en soit, le premier Birman présenté en exposition était une chatte seal point , Manou de Madalpour, en 1926. Mais le chat que l'on peut considérer comme fondateur de la race est Dieu d'Arakan, étalon qui appartenait à l'un des tout premiers éleveurs, Marcel Baudoin-Crevoisier. Il était très proche de nos Birmans actuels malgré une légère coquetterie dans le regard qui ne lui serait pas pardonnée aujourd'hui. La deuxième guerre mondiale marqua un coup d'arrêt pour l'élevage félin en général, et pour les celui des Birmans en particulier. Le nombre de reproducteurs disponibles étant trop faible, il fallut avoir recours à des croisements avec des Persans blancs aux yeux bleus et colour point .

Chatte chocolate tortie tabby point, issue de l'élevage de Marie-Anne Taranger

En 1957, le Birman bleu point est reconnu. L'élevage français est alors le meilleur du monde et exporte un peu partout. En 1959, Irrouadi du Clos Fleuri part pour les Etats-Unis où il est le premier représentant de la race, tandis que les premiers Birmans partent pour l'Angleterre en 1964.
Juste retour des choses, dans les années 1980, Marie-Anne Taranger importe de Grande-Bretagne des chattes tortie point issues du champion anglais Chanson de Matin. Mariées à son fameux étalon Sin de Sirpur, elles seront à l'origine des « nouvelles couleurs » aujourd'hui reconnues de qualité mondiale.


Standard et caractère

Le Sacré de Birmanie est un chat d'assez grande taille, avec une ossature solide par rapport à sa taille. Il a une fourrure mi-longue avec une collerette . La texture est différente de celle du Persan car elle ne comporte pas de sous-poil, ce qui la rend beaucoup plus facile à toiletter. La robe caractéristique se compose d'un motif colour point (corps clair et extrémités foncées) et d'un gantage blanc très particulier à la race. Le gantage avant recouvre le pied jusqu'à la jonction avec la patte. Le gantage des pattes arrière est prolongé par des éperons. Gants et éperons doivent être les plus réguliers et symétriques possible. Pour importante qu'elle soit, la couleur ne fait pas un chat et le Birman a un type très particulier qu'il faut privilégier, d'autant que l'on sait maintenant qu'un bon gantage est aléatoire et ne peut être fixé par la sélection.

Le Birman a une tête arrondie, forte, large avec de grands yeux très bleus, presque ronds. Son profil est des plus reconnaissables avec son fameux nez romain , très busqué.

Crème point, lilac point et bleu tabby point

Aujourd'hui, toutes les couleurs avec le patron colour point sont acceptées ( seal, bleu, chocolat, lilac, red, crème en combinaison avec le tabby et le silver ) à l'exception du cinnamon et du fawn .

Question caractère, le Birman est un nounours avec un coeur de lion. Sans être hyperactif, il n'est pas non plus nonchalant. Il se prête au jeu et au câlin avec une bonne volonté évidente et sans cesse renouvelée. Les grands mâles adultes au gabarit imposant étonnent souvent par leur gentillesse. Sa santé est également exemplaire et la race est épargnée par d'éventuelles tares spécifiques. Bref, le Sacré de Birmanie est une valeur sûre du monde félin.

Copyright © Aniwa.com